La résiliation d’un contrat d'assurance vie

Considéré comme une épargne à long terme, le capital investi dans le contrat d’assurance vie n’est à aucun moment bloqué. Au contraire, il recèle (le contrat) d’un avantage incontestable. En effet, il peut être résilié à tout moment pour une raison ou une autre. Cet article revient sur les conditions de cette résiliation ainsi que la procédure à suivre.

Les conditions pour la résiliation de votre contrat d’assurance

En général, deux situations entraînent la clôture du contrat d’assurance vie. Mais avant d’aborder plus explicitement ces situations, il est à noter qu’une explication plus approfondie est disponible sur la plateforme neo-assurances.com

À présent, revenons aux probables situations : 

- le décès du souscripteur : glauque ? Mais le fait est que c’est la première cause qui provoque la résiliation de tous types de contrat. Dans ce cas précis, les bénéficiaires ou héritiers de l’assuré (En général, il s’agit du souscripteur lui-même.) ont tout droit sur le capital et l’assurance-vie est clôturée, 

- en cours de vie : l’assuré souscripteur peut décider de procéder à une résiliation anticipée en envoyant une lettre à son assureur ou attendre le terme du contrat. Dans le dernier cas, il peut décider d’une sortie en capital ou d’une rente.

Procédure pour résilier un contrat d’assurance vie

À l’inverse d’autre contrat d’assurance, celui pour l’assurance-vie peut être résilié à tout moment par le souscripteur. 

En effet, il n’a pas de préavis à remettre à l’assureur ni de date d’échéance à respecter. En outre, le capital investi n’est pas bloqué pendant les huit années réglementaires que dure le contrat. Tout ne dépend que de l’âge à laquelle le contrat atteint sa maturité fiscale. Et pour en revenir aux procédures, il n’y en a pas en tant que tel. En effet, dans le cas d’une : 

- résiliation spontanée : ici, l’assuré est dans un besoin urgent de fond numéraire. Il effectue un rachat et retire tout son capital investi. Il est à noter qu’il peut aussi ne retirer qu’une partie du capital pour régler le problème auquel il fait face, 

- résiliation anticipée : elle se lance par l’envoi d’une demande par lettre recommandée à l’assureur. L’assuré notifie par cet envoi son intention de résilier le contrat et la date à laquelle il compte le faire. 

Rappelons aussi que cette résiliation peut se faire selon les termes du contrat qui lie les deux parties.